Skip to content

Rue Julien Torma – 59000 Lille ?

par Guy Ciancia le 20 juillet 2012

Lettre à la Commission de Dénomination des Sites de la ville.

[…] Nous sommes plusieurs lillois, et plus largement nordistes, membres du Collège de ’Pataphysique, sympathisants de l’Oulipo à nous étonner que la toponymie lilloise ignore (encore) deux célèbres « hommes de lettres » qui eurent un rapport étroit à notre ville. Il s’agit de Julien Torma et de Luc Étienne.

Julien Torma est né à Cambrai le 6 avril 1902 et séjourna à Lille entre 1929 et 1932. Les premiers écrits de Torma datent de 1918-1919, puis vinrent La Lampe obscure (1920) publiée à l’incitation de Max Jacob et ensuite Le Grand Troche (1925), Coupures (1926) Lauma Lamer (1926). Enfin Euphorismes (1926) dans lequel l’universitaire Michel Corvin affirme que « Torma nous livre la clé de sa pensée, en des réflexions qui sont d’un Monsieur Teste que n’éblouiraient pas les séductions de l’esprit ». Torma a disparu le 17 février 1933 dans le Massif de l’Oetzal, au Tyrol. Plusieurs de ses oeuvres posthumes ont été publiées par le Collège de ’Pataphysique qui les a réunies en 2003 en un volume de 800 pages. Luc Étienne Périn, connu en littérature sous le nom de

Luc Étienne, est né le 8 septembre 1908 à Neuf-Lyse dans les Ardennes. Il fut le condisciple de René Daumal au lycée de Charleville avant d’entrer en classe de Rhétorique au lycée Faidherbe à Lille, au cours de l’année scolaire 1926-1927. Il y côtoya l’un des fils du célèbre biologiste Alfred Giard, dont le patronyme est associé à la fameuse librairie, rue Royale. Luc Étienne croisa aussi, à Faidherbe, Michel Décaudin, futur Régent du Collège, qui deviendra le spécialiste mondial d’Apollinaire. Luc Étienne, répétiteur à Douai, habita à Lille successivement, rue du Sec-Arembault et rue du Court-Debout. De 1957 à 1984, il tint l’Album de la Comtesse, rubrique de contrepèteries du Canard Enchaîné. Parmi ses publications, on cite souvent L’art du contrepet, L’art de la charade à tiroirs, La méthode à Mimile (avec Alphonse Boudard). Il participa aux travaux du Collège de ’Pataphysique dès les années 1950 et à ceux de l’Oulipo à partir de 1970. Il est décédé le 27 novembre 1984. Rue de la Riviérette : sombre et étroite Julien Torma et Luc Étienne ont voisiné à Lille dans le périmètre de la rue des Tanneurs. Julien Torma a habité, plus précisément au 5, rue de L’ABC en 1929. En mars de cette année là, il écrit une lettre à Robert Desnos et note que son domicile se situe « dans un quartier dont le moins qu’on puisse dire est qu’il n’est pas relevé ». La rue de l’ABC a été débaptisée en 1951 à la suite du roman de Georges Bataille L’abbé C. et est devenue rue de La Riviérette. Nous souhaiterions que cette rue soit renommée « Rue Julien Torma et Luc Étienne »… ou bien même, côté pair, rue Julien Torma et côté impair, rue Luc Étienne. En effet, si la rue de l’ABC conduisait avant guerre, jusqu’à un établissement scolaire dans lequel des ecclésiastiques enseignaient « l’ABC » aux enfants du quartier Saint Sauveur, l’appellation Riviérette n’apporte rien à l’histoire de la ville que la rue des Tanneurs ne dise déjà. Qu’une rue porte les noms de ceux qui ont participé à son histoire nous semblerait relever d’une politique judicieuse de la ville : la toponymie ne peut pas se réduire à un simple répertoire des lieux. Nous vous prions, Monsieur, d’agréer nos sincères salutations. Gérard Buisine (Ronchin), guitariste de  La Bande à Paulo, auditeur du Collège de ’Pataphysique. Guy Ciancia (Lille), emphytéote du Collège, Commandeur requis de l’Ordre de la Grande Gidouille, président de l’Académie septentrionale de Queneaulogie fondamentale et appliquée (ASQFA). Claude Daubercies (Chambonas en Ardèche), romancier, auditeur du Collège, lauréat du grand prix du Marais de Lomme. Martin Granger (Lille), auditeur réel du Collège, membre de Zazie mode d’emploi, webmestre et musicien. Yanik Miossec (Lille), auditeur du Collège, secrétaire de l’ASQFA, membre du Collectif  Muzzix et vice-président de La Malterie. Eric Pintus (Lille), conteur-écrivain, dataire du Collège, Grand Officieux de l’Ordre de la Grande Gidouille. Robert Rapilly (Lille), écrivain, membre de  Zazie mode d’emploi . Loraine Vilain (Lille), archiviste, membre de  Zazie mode d’emploi (novembre 2011) La mairie de Lille n’est pas opposée à cette initiative. Elle répond quelques semaines plus tard, en précisant cependant que le changement de dénomination pourrait être préjudiciable aux riverains. La réponse de la mairie de Lille

Pas encore de commentaires

Répondre

Note : le XHTML est autorisé. Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

S'abonner à ces commentaires via RSS